Étapes requises pour certifier un entrepreneur en désamiantage

Aujourd’hui, les lois sur la réglementation des bâtiments changent si rapidement que ce qui était permis hier peut devenir dangereux : c’est le cas de l’amiante. Par conséquent, les entrepreneurs en désamiantage jouent un rôle important dans la rénovation des bâtiments et la protection du public. De nombreuses réglementations ont été édictées par différents organismes, obligeant les différents acteurs à s’adapter constamment au nouveau cadre légal. 

Pourquoi les entrepreneurs en désamiantage doivent-ils être certifiés ?

Il y a plusieurs rebondissements juridiques et administratifs concernant la certification des entrepreneurs de désamiantage entre juillet 2019 et décembre 2021. Ainsi, les règles applicables aux entreprises de démolition de l’amiante ont considérablement évolué ces dernières années. Allez sur industria-business.com pour tout savoir des nouvelles règles. Il est absolument nécessaire que les entreprises de démolition de l’amiante soient certifiées pour pouvoir poursuivre leurs activités de référence. Ceci est principalement dû au développement de la technologie relative au diagnostic et au positionnement des chantiers de construction. 

Sujet a lire : Comment devenir un entrepreneur?

Quelle est la procédure à suivre pour obtenir une certification amiante ?

Certaines procédures doivent être suivies afin d’obtenir la certification amiante. Dans un premier temps, l’organisme de certification procède à une revue documentaire, au cours de laquelle un auditeur vient vérifier que l’entreprise répond aux exigences de la norme NF X46-100. Si l’entreprise reçoit une réponse positive, un audit de pré-certification sera réalisé dans les trois mois.

En cas de rejet, des informations complémentaires doivent être soumises dans les six mois. Cette étape est suivie d’un audit d’une journée au siège de l’entreprise afin d’examiner les directives de gestion de la qualité de l’amiante. Si l’audit est réussi, la pré-certification sera délivrée pour la première inspection sur site après six mois.

A lire en complément : Ce qu’il faut savoir sur la facture pro forma

Ainsi, sur le site, l’auditeur viendra vérifier que le spécialiste est familiarisé avec la préparation, la mise en œuvre et la documentation des travaux. Par conséquent, si tout se passe bien, un permis provisoire est délivré pour deux ans. Au cours de cette période, un audit de surveillance annuel et un audit sur site ont lieu. À l’issue de cette période, trois documents relatifs à trois sites de référence différents doivent être présentés. L’analyse de ces documents et l’audit réalisé permettront de déterminer si l’entreprise dispose d’un contrôle adéquat de ses opérations. Si oui, l’entreprise recevra un certificat pour l’amiante pour une période de cinq ans. L’audit est réalisé une fois par an et peut-être progressivement déclassé en cas de problèmes.

Quels sont les différents types de certification amiante ?

Il existe deux grands types de certification amiante : avec et sans amiante. Le premier type permet de vérifier la présence d’amiante dans les matériaux et produits de construction accessibles au public. Il s’agit des catégories 1 à 4 pour les bâtiments de travail et industriels. La certification sans amiante, quant à elle, permet d’enquêter sur la présence d’amiante dans divers matériaux et produits dans les habitations privées, les maisons et les appartements.